Accession sociale à Grasse : «Sans cette opportunité, nous serions toujours locataires»

Publié le 07/02/2018

Acheter un logement dans l’ancien mais aussi acheter un logement neuf à un prix accessible est une opportunité offerte par 3F. Rencontre avec Sylviane, devenue propriétaire d’un appartement à Grasse (Alpes-Maritimes) dans un programme en accession sociale à la propriété proposé par Immobilière Méditerranée.

 

Quelle était votre situation avant d’acheter votre appartement ?

Accession sociale à la propriété à Grasse
Sylviane, propriétaire à Grasse

Employée chez Thalès, j’étais locataire d’un logement social à La Roquette-sur-Siagne, que j’avais obtenu via Action Logement. Ma famille et moi y habitions depuis 2007. Début 2010, j’ai reçu un email de la DRH de Thalès nous informant qu’un programme de 28 logements en accession sociale à la propriété allait être commercialisé à Grasse, « Les terrasses d’azur ». J’ai immédiatement décroché mon téléphone afin d’obtenir un premier rendez-vous. Originaire du pays grassois et travaillant à La Bocca, l’occasion était à saisir !

 

Comment s’est déroulée la vente ? Avez-vous bénéficié d’un accompagnement ?

Je me suis tout d’abord rendue chez Immobilière Méditerranée pour m’assurer que je respectais les conditions d’éligibilité (cf. encadré) et consulter les plans des appartements à vendre. Nous avons choisi un appartement duplex de 4 pièces, orienté plein sud. Ensuite, pour résumer, nous n’avons plus rien eu à faire jusqu’à la signature de l’acte de vente ! Immobilière Méditerranée et Action Logement ont tout géré : ils ont identifié et sollicité les aides auxquelles nous avions droit (Pass-Foncier et prêt à taux zéro), négocié le prêt auprès de la banque et géré toutes les démarches. C’est forcément un gros stress en moins. Le 30 décembre 2010, nous signions l’acte de vente.  Il ne nous restait plus qu’à attendre la livraison de l’immeuble… et celle de notre appartement ! Nous avons emménagé en décembre 2012.

 

Quel point de vue portez-vous sur votre achat ?

Honnêtement, sans ce projet d’accession sociale à la propriété d’Immobilière Méditerranée, nous serions toujours locataires ! Dans la région, les prix de l’immobilier s’envolent et il devient très difficile d’acheter. Avec notamment l’effet d’une TVA réduite à 5,5 %, nous avons acheté environ 30 % moins cher que les prix du marché. C’est une opportunité unique. Et puis en ayant acheté, je m’inscris dans un  projet à long terme, qui bénéficiera à mes deux enfants. C’est un changement de lieu de vie mais aussi un changement de perspective !

 

Accession sociale à la propriété dans le neuf : pour qui et à quelles conditions ?

PUBLIC
Un achat à titre de résidence principale ; le respect des plafonds de ressources en vigueur ; une composition familiale en adéquation avec le type de logement demandé.

TVA
Une TVA à 5,5 % pour les logements en zone Anru et ceux financés en Prêt social location-accession (PSLA).

SÉCURISATION
Une garantie de rachat et de relogement en cas de perte d’emploi, mobilité professionnelle ou accident de la vie durant 15 ans

 

Immobilière Méditerranée : 209 logements en accession sociale à la propriété ou à prix maîtrisé en cours 

En 2018,  Immobilière Méditerranée livrera à Ramatuelle (30 logements en accession) et à Peymeinade (24 logements en accession) deux opérations comprenant de l’accession et du locatif social.  

Par ailleurs, d’ici 2020, Immobilière Méditerranée mettra en chantier 155 logements en accession à la propriété à Nice (40 logements) ; Grasse (19 logements) ; Le Tignet (9 logements) ; Peymeinade (16 logements) ; Mougins (15 logements) ; Valbonne (47 logements) ; La Garde-Freinet (9 logements). Ces logements sont proposés dans le cadre de programmes mixtes, associés à du logement locatif social.