Pantin (93) - projet 3F de transformation d'un immeuble de bureaux en 69 logements sociaux ©Croixmariebourdon architectes

Pantin (93) - projet 3F de transformation d'un immeuble de bureaux en 69 logements sociaux ©Croixmariebourdon architectes

Salarié·es modestes : le plan de 9 milliards d’Action Logement 

Publié le 10/02/2019

Sur fond de crise sociale et de crise du pouvoir d’achat, Action Logement a décidé, le 10 janvier dernier, de mobiliser une enveloppe exceptionnelle supplémentaire de 9 milliards d’euros au bénéfice des salarié·es les plus modestes. Explications. 

Face à l’urgence de la situation sociale, les partenaires sociaux d’Action Logement ont approuvé le plan d’investissement volontaire de 9 milliards d’euros dont l’objectif vise, pour l’essentiel, à accroître la performance énergétique des logements, à rénover les logements locatifs et à aider les salarié·es les plus modestes à se rapprocher de leur lieu de travail. D’autres mesures d’utilité sociale sont aussi prévues comme le financement des travaux d’adaptation des logements au vieillissement de leurs occupants, la transformation des bureaux en logements, la production de logements sociaux et intermédiaires ou encore la lutte contre l’habitat indigne et les copropriétés dégradées. Si cette nouvelle enveloppe s’ajoute aux 15 milliards d’euros déjà engagés par Action Logement au titre de la convention quinquennale signée avec l’État en 2018, elle est surtout destinée à améliorer rapidement le quotidien des Français et Françaises avec un déploiement opérationnel prévu dès le 1er trimestre 2019. 

3F s’engage dans le programme

3F compte jouer son rôle dans ce programme. « Le groupe mettra évidemment son expertise au service de ce grand plan d’investissement, souligne Anne-Sophie Grave, directrice générale de 3F. Il s’agit d’avancer concrètement avec les territoires, en co-construction, pour cibler les actions prioritaires ». Cette démarche devrait tirer profit du retour d’expérience engrangé par le groupe qui a initié et développé, depuis parfois plusieurs années, des actions tangibles sur tout ou partie des sept axes constitutifs de ce plan d’investissement. 

Le groupe s’engage ainsi depuis 2013, notamment avec les villes de Saint-Denis et d’Aubervilliers (93), dans la lutte contre l’habitat indigne moyennant des opérations d’acquisition, de démolition ou de requalification.

De même, dans les zones tendues, 3F a acquis une expertise dans la reconversion de bureaux en logements comme à Montreuil (93) où des logements sociaux ont été livrés à l’automne 2018 ou à Pantin (93) avec la livraison de quelque 69 logements sociaux prévue en 2020.

Autre avancée intéressante, 3F a adapté en Ile-de-France en 2018 plus de 500 logements aux besoins des locataires âgés ou en situation de handicap et plus de 2 700 depuis 2010.

En ce qui concerne l’accession sociale à la propriété, c’est un enjeu auquel le groupe répond depuis déjà plusieurs années. Ainsi, un programme d’accession sociale sur un périmètre élargi incluant les zones tendues et les « cœurs de ville » est en train d’être lancé et une direction de l’accession sociale, chargée de la production et de la commercialisation des programmes neufs et de la vente HLM dans l’ancien, vient d’être constituée ce 1er février. Enfin, un nouveau dispositif dit de « bail réel solidaire », consistant là aussi à proposer des logements en accession aux familles modestes, se met en place avec une première opération à Lille (59). 

Toutes ces expériences seront assurément précieuses pour développer de nouvelles initiatives à destination des ménages modestes et donner vie sur le terrain à ce plan d’investissement volontaire. 

Pour plus d’informations sur le plan d’Action Logement, cliquez ici.